Covent Garden

L'hôtel Ritz

César Ritz, un hôtelier suisse, a fait construire en 1906 l'hôtel qui porte son nom. Le Ritz est à l'origine du mot anglais ritzy, qui signifie "luxueux". La colonnade de la façade rappelle celle de la rue de Rivoli, à Paris. Le Ritz a su conserver son atmosphère très édouardienne et "fin de siècle"; l'après-midi, à condition d'être habillé correctement, on peut aller y boire un excellent thé au milieu d'un clientèle forcément très "ritzy". Cette atmosphère raffinée est également mise en valeur lors des thés dansants et défilés de mode qui ont lieu dans la Palm Court; les amateurs se sensations fortes se retrouveront au casino mais il est peut-être plus sage de ne pas se confronter aux professionnels du jeu qui parient gros et recherchent l'innocente victime à plumer... Pour goûter au comble du savoir-vivre à la façon du Ritz, rendez-vous à la salle à manger de style Louis XVI, avec vue sur Green Park. La splendeur du décor vous enchantera. Un lieu incontournable pour tous les amateurs de curiosités "mondaines".

La Royal Academy

La Royal Academy, fondée en 1768, est out particulièrement fréquentée et connue pour ses grandes expositions de l'été. Depuis plus de 200 ans, on y présente environ 1 200 oeuvres de peintres, de sculpteurs ou d'architectes. Pendant toute l'année, le musée accueille aussi des expositions itinérantes prestigieuses, en provenance du monde entier. En plus de ces plaisirs esthétiques, la Royal Academy peut procurer au voyageur harassé, un moment de tranquillité. L'intérieur et les décors inspirent le calme et l'édifice semble coupé de l'agitation de la ville et de la vie moderne.

 

Piccadilly Circus

Au début du XIXe siècle, Piccadilly Circus était un quartier élégant, avec de beaux immeubles aux façades incurvées, une charnière entre Piccadilly et le quartier de Regent's Park aménagé par John Nash. C'est là qu'en 1910, le 1er éclairage électrique fut installé. Environné de galeries marchandes, dominé par le scintillement d'enseignes lumineuses multicolores, Piccadilly Circus est aujourd'hui un carrefour particulièrement vivant et animé; depuis plus d'un siècle, on se donne rendez-vous au centre de la place, sous la statue d'un ange de la miséricorde transformé en Éros, le dieu grec de l'amour.

 

National Portrait Gallery

Tableaux, photographies et sculptures retracent toute l'historie du pays: d'Elisabeth Ier à Margaret Thatcher en passant par Shakespeare et les Beatles, toutes les grandes figures de l'Angleterre sont là. Parmi les oeuvres les plus anciennes, un portrait d'Henri VIII par Hans Holbein et les toiles de Gainsborough, Van Dyck et Reynolds. La partie la plus fréquentée est consacrée  au XXe siècle et présente une galerie impressionnante de membres de la famille royale, d'hommes politiques, d'artistes et d'écrivains.

 

 

La Courtauld Gallery et Somerset House

Conçu en 1770 par William Chambers, Somerset House est le 1er immeuble de bureaux construit à Londres. La partie nord, édifiée à l'origine pour la Royal Academy, abrite l'extraordinaire collection de tableaux impressionnistes et post-impressionnistes réunie par Samuel Courtauld, un magnat du textile. On y verra Un bar aux Folies-Bergère (1882) de Manet et une version de son Déjeuner sur l'herbe (vers 1863) ainsi que l'Autoportrait à l'oreille coupée de Van Gogh (1889). L'Institut conserve aussi des tableaux anciens (Giovanni Bellini, Botticelli, Brueghel) et des oeuvres anglaises du XXe siècle, dont une toile de Ben Nicholson.

Soho et Chinatown

Depuis sa création à la fin du XVIIe siècle, Soho a toujours été connu comme le quartier de tous les plaisirs - plaisirs de la table, de la chair, et plaisirs intellectuels. Soho est resté un secteur résidentiel très huppé jusqu'à ce que la haute société parte s'installer plus à l'ouest, à Mayfair. Les immigrants venus du continent européen sont alors venus y habiter, des ébénistes et des tailleurs y ont ouvert boutique. À la fin du XIXe siècle, de nombreux pubs, des bars de nuit, des restaurants et des maisons closes s'y sont ouverts. Dans les années 60, le quartier chinois, avec ses restaurants et ses magasins d'alimentation exotique, s'est installé aux abords des rues Gerrard et Lisle. La réputation un peu canaille de Soho attire depuis toujours artistes et écrivains; Soho reste l'un des quartiers les plus chauds de la ville, mais depuis quelque temps, on voit s'y ouvrir des bras et des restaurants plus chic.

 

Le Theatre Museum

Une grande statue dorée représentant la Gaieté accueille les visiteurs à l'entrée du musée. À l'intérieur, on explique aux enfants les secrets du maquillage de théâtre. Une exposition présente tout le processus de réalisation d'une pièce de théâtre, lectures du texte jusqu'à la 1re, en passant par la répétitions et le travail des coulisses.
Une vaste collection d'affiches, de programmes, d'accessoires et de costumes de scène retrace toute l'évolution des arts du spectacle.

 

Le London Transport Museum

Les étonnantes collections de ce musée vont des 1ers omnibus à cheval jusqu'aux moyens de transport urbains les plus récents. Elles sont abritées dans l'ancien marché aux fleurs de Covent Garden, un bâtiment en fer, verre et brique de 1872. Le musée a beaucoup de succès auprès des enfants: on les laisse prendre la place d'un chauffeur de bus ou actionner les signaux qui jalonnent les voies.
Les sociétés de chemin de fer et les régies de transport londoniennes ont souvent fait acte de mécénat, et le musée présente aussi une belle collection d'affiches des XIXe et XXe siècles, commandées aux meilleurs artistes du temps. Dans la boutique du musée, on trouvera des reproductions d'oeuvres de bons artistes peu connus en France, comme E. McKnight Kauffer, Graham Sutherland ou Paul Nash.

La Piazza et le marché central

La Piazza de Covent Garden, conçue au XVIIe siècle par l'architecte Inigo Jones, est inspirée de la Grande Place de Livourne. Aujourd'hui, le seul bâtiment d'Inigo Jones qui subsiste est l'église Saint-Paul. La Piazza a été quelque temps l'une des adresses les plus huppées de londres, avant d'être détrônée par St James's Square, au sud-ouest de la ville. L'installation sur la Piazza d'un marché de primeurs a marqué le début de son déclin; au milieu du XVIIIe siècle, la plupart des bâtiments alentour abritaient des logements miteux, des maisons de jeu clandestines, des hôtels de passe et des tavernes.
Cependant, le marché ne cessait de s'agrandir et devint même le plus important du pays. En 1828, on décida de construire des halles à la mesure de l'importance que le marché avait prise. Ces nouveaux bâtiments s'avérèrent vite insuffisants eux aussi, malgré la construction de nouvelles structures comme le Floral Hall et le Jubilee Hall. En 1973, les halles ont été déplacées au sud de Londres et Covent Garden a trouvé un nouveau souffle; les restaurants, les cafés, les boutiques et les étals en plein air en font aujourd'hui l'un des quartiers les plus vivants de la capitale.

Royal Opera House

 

Les plus grands danseurs et chanteurs du monde s'y sont produits.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×