Glasgow

La Burrell Collection

Riche armateur, Sir William Burrell amassa au cours de sa vie une collection de près de 8 000 objets d'art qu'il donna à la ville en 1944. Conformément à ses voeux, ils sont aujourd'hui présentés au milieu de nature dans un bâtiment vitré construit à cet effet en 1983. Le soleil y joue dans les vitraux, tandis que les tapisseriesz semblent se confondre avec les forêts environnantes.

Lire la suite

Pollock House

Les Maxwell ont vécu sur ces terres depuis le milieu du XIIIe siècle, mais c'est en 1750 qu'a été construit l'édifice actuel, manoir dont le sobre extérieur néo-classique cache l'exubérance des stucs intérieurs. Dernier descendant mâle de la lignée, Sir John Maxwell fit ajouter le grand hall d'entrée à la fin du XIXe siècle. Eminent botaniste, il dessina une garnde partie des jardins entourant la maison et du parc qui s'étend au-delà.

Papiers peints à la main, beaux meubles anciens, argenterie, porcelaine et cristaux du XVIIe siècle décorent Pollok House, offrant un cadre d'époque à la collection de peitnures réunies par Sir William Stirling Maxwell (1818-1878). Celle-ci est riche en toiles hollandaises et anglaises, comprenant notamment un tableau majeur de William Blake, un des précurseurs du romantisme: Sir Geoffrey Chaucer and the Nine and Twenty Pilgrims. Ce sont toutefois les oeuvres espagnoles de maîtres comme El Greco, Goya ou Murillo qui en constituent le principal intérêt; Pollok House rassemble une des plus belles collections de peintures espagnoles du pays. En 1966, Mrs Anne Maxwell Macdonald fit don à la ville de la maison et de son domaine de 146 ha. Le parc abrite aujourd'hui la Burelle Collection.

Lire la suite

Kelvingrove Art Gallery and Museum

En 1854, la donation faite par un fabricant de coches d'un Botticelli, d'un Giorgione et d'un Rembrandt fut à l'origine des colelctions éclectiques de ce musée installé en 1902 dans un bâtiment de grès rouge bâti à son intention. À côté des maitres anciens, le XIXe siècle français est bien représenté avec des tableaux de Degas, Millet et Monet. Parmi les peintures britanniques figurent des oeuvres de Joshua Reynolds, le célèbre Massacre de Glencoe par James Hamilton (1853-1894), et celles de George Henry marquées d'une nette influence japonaise.

Le rez-de-chaussée présente une exposition très variée d'armes, d'armures, de céramiques, d'antiquités, de maquettes, d'argenterie, etc.

Lire la suite

Hunterian Art Gallery

Construit pour accueillir les tableaux légués à l'université de Glasgow par un de ses anciens étudiants, le médecin William Hunter (1718-1783), ce musée possède la plus riche collection de gravures d'Ecosse et de belles peintures anciennes, entre autres une Mise au tombeau de Rembrandt. Son département d'art moderne comprend un bel ensemble d'oeuvres écossaises du XIXe et du XXe siècle, notamment par William McTaggart (1835-1906), mais ce sont les toiles de James McNeill Whistler (1834-1903) qui ont établi sa réputation. Le reconstitution de la maison où vécut Cahrles Rennie Mackintosh de 1906 à 1914 permet de découvrir les meubles qu'il dessina.

Lire la suite

Glasgow School of Art

C'est à l'âge de 28 ans que Charles Rennie Mackintosh remporta le concours organisé pour la construction de l'école des Beaux-Arts de Glasgow. Pour des raisons budgétaires, les travaux se firent en 2 temps (de 1896 à 1899 et de 1907 à 1909) et la comparaison entre la façade la plus ancienne et l'aile ouest permet d'observer l'évolution du style de l'architecte qui réalisa ici un de ses chefs-d'oeuvre.
À l'intérieur, où vous guidera un étudiant, chaque salle, comme la Furniture Gallery ou la BOard Room, est une recherche d'harmonie entre proportions, éclairage et décoration. Célèbre, la bibliothèque est particulièrement remarquable. Ce que vous pourrez découvrir de l'école dépendra toutefois des cours donnés au moment de votre visite.

Lire la suite

People's Palace

Ce "Palais du Peuple" Renaissance fut construit en 1898 afin d'abriter un musée consacré à l'histoire de la ville et de ses habitants. Comprenant aussi bien vestiges médiévaux qu'affiches ou reconstitutions de magasins, l'exposition offre un aperçu riche et varié de la vie sociale, politique, artistique et sportive de Glasgow du XIIe au XXe siècle. Une magnifique serre tropicale abrite derrière le bâtiment un jardin d'hiver.

Lire la suite

Glasgow Necropolis

Derrière la cathédrale, le réformateur John Knox surveille la ville depuis le sommet d'une colonne dorique dominant un cimetière victorien où s'érodent les monuments à la mémoire de riches familles de Glasgow.

Lire la suite

Museum of Transport

Installé dans le Kelvin Hall, ce vaste musée témoigne de l'optimisme avec lequel Glasgow aborda l'ère industrielle. Locomotives à vapeur, véhicules de pompiers, tramways, automobiles, motos et mêmes voitures à chevaux et bicycleterres offrent un raccourci pittoresque de l'histoire des modes de transports modernes, tandis que des maquettes de bateaux rappellent l'importance de la construction navale dans la vallée de la Clyde. La reconstitution complète d'une rue avec ses devantures Art déco, son cinéma et sa station de métro fait revivre le Glasgow de 1938.

Lire la suite

Charles Rennie Mackintosh

Le plus célèbre des architectes et stylistes écossais, Charles Rennie Mackintosh (1868-1928) entra à la Glasgow School of Art à 16 ans. Remarqué après la réalisation des 1ers Cranston's Tearooms, il devint un des inspirateurs du mouvement Art nouveau et développa un style original inspiré du gothique et du genre seigneurial écossais. Estimant qu'un bâtiment doit être une oeuvre d'art complète, il dessinait également le mobilier et les élements décoratifs des édifices qu'il construisait. Une démarche dont la Glasgow School of Art offre un superbe exemple. S'il fut surtout reconnu à l'étranger de son vivant, le travail de Mackintosh est devenue une grande source d'inspiration et ses motifs où droites et courbes composent un rythme raffiné ont influencé de nombreux créateurs de Glasgow.

Lire la suite

Williow Tea Room

De 1897 à 1904, Charles Renie Mackinstosh réalisa pour la restauratrice Kate Cranston la série des 4 "Cranston's Tearooms" qui l'imposèrent comme un maître de l'Art nouveua. Le "Salon de thé du Saule" est le seul à avoir subsisté. L'architecte en dessina également le mobilier, tables et chaises à haut dossier, et jusqu'à l'argenterie, composant un cadre d'une grande homogénéité qui a gardé tout son modernisme. Un endroit remarquable où déguster quelques pâtisseries.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×