La grange dîmière

La grange dîmière médiévale recueillait une partie des récoltes (la dîme, un 10e de la production) pour le clergé. Le toit est supporté par d'énormes pièces de charpente incurvées qui montent depuis les murs très bas de la grange.

 

 

Le toit de tuiles protège le grain de l'humidité.

L'entrée très large est accessible aux chars à boeufs.

Des trous laissent entrer l'air - et les oiseaux.

Les murs et les portes sont à l'abri des intempéries.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site