La City et Southwark

Museum of London

Le musée retrace toute l'histoire de Londres, de la Préhistoire à nos jours. On y trouve des objets provenant de fouilles archéologiques ou des reconstitutions de scènes de rue et d'intérieurs, studio d'enregistrement des années 30 ou ancien comptoir.
Parmi les témoignages sur le passé romain de Londres, une fresque du IIe siècle, provenant d'un établissement de bains de Southwark. La période Tudor est représentée par de la céramique et des costumes, dont des vêtements de cuir trouvés... dans un dépotoir. Le département consacré au XVIIe siècle conserve la chemise que Charles Ier portait lors de son exécution et présente une évocation audiovisuelle du Grand Incendie de 1666.
Le carrosse doré du lord-maire, qui date de 1757, a toujours beaucoup de succès; il sert encore chaque année pour la procession de novembre.

Lire la suite

St Bartholomew-the-Great

Le quartier de Smithfield a été le témoin de bien des événements dramatiques, parmi lesquels l'exécution en 1381 de Wat Tyler, chef des paysans révotlés, et de nombreux martyrs protestants. Cette église estl'une des plus anciennes de la ville. Cachée derrière le marché de Smithfield, le seul marché de gros qui subsiste dans le centre de Londres, elle faisait partie d'un vaste ensemble monastique fondé en 1123 par le moine Rahère, dont le tombeau se trouve dans l'église. Rahère était le bouffon du roi Henri Ier, jusqu'à ce qu'en rêve il voie saint Barthélémy le tirer des griffes d'un monstre ailé. Devenu prieur, Rahère ne renonça pas tout à fait à son ancien état: il divertissait quelquefois de ses bons tours la foule réunie pour la foire de la Saint-Barthélemy.
Une arcade du XIIIe siècle, aujourd'hui surmontée d'une construction de l'époque Tudor, donnait accès à l'église, détruite sur l'ordre d'Henri VIII avec tous les bâtiments monastiques du pays.

Lire la suite

Sir John Soane's Museum

Cette maison abrite l'un des musées les plus étonnants de Londres. Elle a été léguée à l'Etat par Sir John Soane en 1837, la condition que rien ne serait changé aux collections. Fils de maçon, Soane fut l'un des plus grands architectes anglais du XIXe siècle, partisan d'un style néo-classique très mesuré. Grâce à la fortune de sa femme, il acheta et fit reconstruire le 12 Lincoln's Inn Fields. En 1813, il emménagea au n°13 et fit reconstruire le 14 en 1824, en ajoutant une galerie de peintures et un parloir de couvent néo-médiéval. Aujourd'hui, selon le voeu de Soane, les collections -des objets hétéroclites rassemblés pour leur beauté, leur caractère instructif ou leur étrangeté - sont encore dans l'état où il les laissa. On y trouve aussi bien des bronzes, des fragments de sculptures antiques, des peintures et des objets étonnants, dont un champignon géant de Sumatra et un étrange dispositif destiné à réduire au silence les épouses trop bavardes... Parmi les pièces les plus intéressantes, le sarcophage du pharaon Séthi Ier, les plans de Soane pour la banque d'Angleterre, des projets de sculptures d'artistes néoclassiques comme Banks ou Flaxman, et la fameuse série de peintures de Hogarth (1734) intitulée Rake's Progress (la Carrière d'un débauché).
Le bâtiment lui-même réserve bien des surprises au visiteur: dans la salle principale du rez-de-chaussée, des miroirs créent des effets de trompe-l'oeil, un dôme vitré couronne le gigantesque atrium.

Lire la suite

Temple

2 des 6 collèges d'avocats de Londres, Inner Temple et Middle Temple, se trouvent ici; les 2 autres sont Lincoln's Inn et Gray's Inn. Ces 4 collèges ont tous la même vocation, former les étudiants en droit, mais chacun s'attache à conserver des traditions qui lui sont propres. Le nom du collège rappelle celui des Templiers, un ordre religieux fondé en 1118 et chargé d'assurer la sécurité des pèlerins se rendant en Terre sainte. Les Templiers sont restés propriétaires des lieux jusqu'en 1312, date à laquelle l'ordre fut supprimé par le pape, au terme d'un long procès pour immortalité et hérésie. La nef circulaire de l'église abrite des gisants de chevaliers; certaines remontent au XIIe siècle. Parmi les bâtiments annexes, on visitera également Middle Temple Hall, qui a conservé sa charpente d'époque élisabéthaine. Selon la tradition, Shakespeare lui-même y aurait participé à une représentation de La Nuit des rois en 1601.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site