Le nord

Aberdyfi

Ce petit port de plaisance, à l'embouchure de l'estuaire de la Dyfi, tire bien parti d'un site splendide mais exigu: chaque mètre carré de la bande de terre entre mer et montagne est occupé par des habitations. Au XIXe siècle, on exportait l'ardoise du pays, et de 1830 à 1860 une 100aine de navires furent construits à Aberdyfi. Les cloches d'Aberdovey, air de l'opéra Liberty Hall (1785) de Charles Dibdin, raconte la légende de Cantref-y-Gwaelod, localité que l'on situait dans la région et que des digues protégeaient de la mer. Une nuit de tempêtre, le prince seithenyn, ivre, laissa les vannes ouvertes et les eaux engloutirent le pays. On entend encore, dit-on, les cloches de l'église sonner sous les eaux.

Lire la suite

Dolgellau

Une impression de solidité se dégage de cette ville construite en pierre sombre du pays, où la langue et les coutumes galloises sont vivaces. Selon la léegnde, quiconque passe une nuit au sommet du Cader Idris (892 m), qui la domine, se réveille poète ou fou, ou ne se réveille pas. Dolgellau connut la fièvre de l'or au XIXe siècle, quand on découvrit du minerai de bonne qualité dans la Mawddach Valley voisine. Mais l'or n'était pas en quantité suffisante pour qu'une activité minière intensive se maintienne durablement. Cependant jusqu'en 1999, une mine était encore en activité et la production d'or était transformée localement en bijoux.

Dolgellau est le point de départ de randonnées au coeur d'un paysage de vallées et de motnagnes romantiques. Les lacs de Cregennen dominent l'estuaire de la Mawddach, boisé, au nord-ouest; les landes de Rhinog, au nord, se dessine l'un des derniers paysages gallois vraiment sauvages.

Lire la suite

Harlech

Le château médiéval construit par Edouard Ier de 1283 à 1289 domine cette jolie ville aux belles plages. Perché sur un escarpement, il commande une belle vue sur Tremadog Bay et la péninsule de Llŷn à l'ouest, et le Snowdonia au nord. À l'origine, la mer atteignait un escalier fortifié taillé dans la falaise, qui permettait l'approvisionnement par bateau. Un corps de garde flanqué de tours protège la cour, et ceinte de murs et de 4 tours rondes. En dépit de ses défenses, le château tomba en 1404 aux maisn d'Owain Glyndŵr dont il abrita la cour, mais fut repris par les Anglais 4 ans plus tard. La chanson Men of Harlech s'isnpire, dit-on, de la résistance héroïque de Harlech Castle à 8 ans de siège pendant la guerre des 2-Roses.

Lire la suite

Péninsule de Llŷn

Cette langue de terre de 38 km de long s'avance dans la mer d'Irlande au sud-ouest de Snowdonia. Malgré quelques plages fréquentées, notamment à Pwllhli, Criccieth, Abersoch et Nefyn, l'ensemble de la côte est très préservé. C'est à l'extrême ouest et le long de la côte nord, bordée de montagnes, que les panoramas sont les plus capitvants.

Braich-y-Pwll, cap battu par le vent à l'ouest d'Aberdaron, regarde vers Bardsey Island, l'"île aux 20 000 saints", lieu de pèlerinage depuis le VIe siècle, époque où un monastère fut fondé. Des saints sont enterrés, dit-on, dans le cimetière de St Mary's Abbey, du XIIIe siècle, en ruine. Porth Oer, petite baie voisine, est appelée aussi "Whistling Sands" (le sable est censé "siffler" sous les pieds).

À 6,5 km à l'est d'Aberdaron s'étend la baie de Porth Neigwl, la "Porte de l'enfer", où la traîtrise des courants causa de nombreux naugrages. À l'abri au-dessus de la baie de Porth Waigwl, à 1,5 km au nord-est d'Aberdaron, Plas-yn-Rhiw est un petit manoir médiéval remanié aux époques Tudor et georgienne.

Llithfaen, village minier "fantôme", niché au pied des falaises abruptes, est maintenant un centre d'étude de la langue galloise.

Lire la suite

Beddgelert

Ce village jouit d'une belle situation dans un des paysages les plus spectaculaires de Snowdonia, au confluent de la Glaslyn et de la Cilwyn, à proximité de 2 cols: le magnifique Nant Gwxynant PAss, qui mène à la partie la plus élevée de Snowdonia, et de l'Aberglaslyn Pass, gorge boisée qui joue le rôle de porte de la mer.

Au XIXe siècle, Daafydd Pritchard, propriétaire du Royal Goat Hotel, transposa une vieille légende galloise à Beddgelert: Llywelyn le Grand aurait confié la garde de son fils à son chien Gelert. À son retour de la chasse, il trouva le berceau renversé et Gelert couvert de sang. Persuadé que le chien avait tué son enfant, il s'abattit, avant de décovurir son fils sain et sauf sous le berceau, près de la carcasse d'un loup que Gelert avait tué pour le protéger. Afin d'accréditer cette histoire, Pritchard éleva la tombe de Gelert (bedd Gelert en gallois), monticule de pierres au bord de la Glaslyn, un peu au sud du village.

Aux environs

Les promenades agréables sont nombreuses dans la région: l'une mène à l'Aberglaslyn Pass et le long de la partie désaffectée de la voie de chemin de fer du Welsh Highland Railway. À la mine de cuivre de Sygun, à 1,5 km au nord-est de Beddgelert, des visites guidées, dans les galeries illuminées à flanc de montagne, recréent la vie des mineurs au XIXe siècle.

Lire la suite

Llanberis et le Snowdon

Le Snowdon, point culminant du pays de Galles (1 085 m), est le site majeur de Snowdonia, comprenant de vastes étendues de montagnes, de landes et de plages. Le Llanberis Track (8 km), chemin le plus facile pour accéder au sommet de Snowdon, part de Llanberis. Du Llanberis Pass partent aussi le Miners' Track (qu'empruntaient les mineurs de cuivre) et le Pyg Track. Prenez garde aux changements de temps; ils sont parfois soudains. Le Snowdon Mountain Railway, chemin de fer à voie étroite, ouvert en 1896, est encore le moyen de transport le plus simple.

Llanberis était au XIXe siècle une ville ardoisière, avec ses terrasses grisers à flanc de colline. À voir aussi, les ruines de Dolbadarn Castle (XIIe siècle), sur une hauteur entre les lacs de Padarn et de Peris. Le Power of Wales Museum organise des visites de la plus grande station hydroélectrique à pompage d'Europe.

Lire la suite

La capitale de l'ardoise

Au XIXe siècle, l'ardoise galloise couvrit les toitures des villes en expansion. En 1898, cette industrie employait 17 000 personnes, dont le quart à Blaenau Ffestiniog. Mais la concurrence étrangère et les nouveaux matériaux la détrônèrent. Des carrières comme Glodda Ganol et Llechwedd, à Blaenau FFestiniog, vivent désormais grâce au tourisme.

Lire la suite

Blaenau Ffestiniog

Cette ancienne capitale de l'ardoise est située au coeur de montagnes creusées de carrières. Les Llechwedd Slate Caverns, au-dessus de Blaenau, se visitent depuis environ 1970, redonnant un 2nd souffle à une ville en déclin. Le tramway électrique des mineurs conduit les passagers dans les grottes d'origine.

Le Deep Mine Tour permet de descendre, par la ligne de voyageurs la plus raide de GB, jusqu'aux chambres souterraines, tandis que des effets sonores donnent l'impression que la carrière est toujours en activité.

À la surface ont lieu des démonstrations de taille d'ardoise. Une série de cottages a été reconstituée, chacun illustrant la vie des ouvriers de 1880 à 1945. Le Ffestiniogf Railway à voie étroite va de Blaenau à Porthmadog.

Lire la suite

Betws-y-Coed

Ce village proche des pics de Snowdonia attire les grimpeurs depuis le XIXe siècle. Aux Swallow Falls, à l'ouest, la Llugwy s'engouffre dans une gorge boisée. La curieuse Tŷ Hyll ("Maison laide") est une tŷ unnos ("maison d'une nuit"). Ces maisons édifiées en une nuit sur un terrain commun échappaient à l'impôt foncier, la distance à laquelle retombait une hache lancée depuis le seuil déterminait l'étendue du terrain que l'on pouvait enclore.

À l'est se trouve le Waterloo Bridge de Thomas Telford, bâti l'année de la victoire sur Napoléon Ier.

Lire la suite

Bala

Le Bala Lake, le plus grand lac naturel du pays de Galles, s'étend entre les monts Aran et Arenig, à la lisière du parc national de Snowdonia. Il permet les sports nautiques et abrite un poisson que l'on en toruve nulle part ailleurs, le gwyniad, cousin du saumon.

La petite ville gallophone en pierre grise s'étire le long d'une seule rue à l'extrémité est du lac. Là vécut Thomas Charles (1755-1814), qui dirigea une église méthodiste. Une plaque sur son ancienne maison rappelle qu'une certaine Mary Jones fit, en 1800, 40 km pieds nus depuis Abergynolwyn pour acheter une bible, ce qui incita Charles à fonder la Bible Society, pour fournir des bibles à bon marché.

Le Bala Lake Railway à voie étroite suit la rive depuis Llanuwchllyn, à 6 km au sud-ouest.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site