Péninsule de Llŷn

Cette langue de terre de 38 km de long s'avance dans la mer d'Irlande au sud-ouest de Snowdonia. Malgré quelques plages fréquentées, notamment à Pwllhli, Criccieth, Abersoch et Nefyn, l'ensemble de la côte est très préservé. C'est à l'extrême ouest et le long de la côte nord, bordée de montagnes, que les panoramas sont les plus capitvants.

Braich-y-Pwll, cap battu par le vent à l'ouest d'Aberdaron, regarde vers Bardsey Island, l'"île aux 20 000 saints", lieu de pèlerinage depuis le VIe siècle, époque où un monastère fut fondé. Des saints sont enterrés, dit-on, dans le cimetière de St Mary's Abbey, du XIIIe siècle, en ruine. Porth Oer, petite baie voisine, est appelée aussi "Whistling Sands" (le sable est censé "siffler" sous les pieds).

À 6,5 km à l'est d'Aberdaron s'étend la baie de Porth Neigwl, la "Porte de l'enfer", où la traîtrise des courants causa de nombreux naugrages. À l'abri au-dessus de la baie de Porth Waigwl, à 1,5 km au nord-est d'Aberdaron, Plas-yn-Rhiw est un petit manoir médiéval remanié aux époques Tudor et georgienne.

Llithfaen, village minier "fantôme", niché au pied des falaises abruptes, est maintenant un centre d'étude de la langue galloise.

llyn-peninsula.jpg

Pays de Galles

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site