South Kensington

Le palais de Kensington

Le palais de Kensington a été la résidence principale de la famille royale entre 1690 et 1760, date à laquelle George III préféra s'installer à Buckingham Palace. C'est à Kensington que la princesse Victoria apprit, en juin 1837, la mort de son oncle Guillaume IV, qui faisait d'elle la nouvelle reine d'Angleterre. Son long règne (64 ans) commençait alors. La moitié du palais est occupée par les membres de la famille royale, l'autre partie se visite. Les salles d'apparat du XVIIIe siècle avec leurs plafonds et peintures murales réalisées par William Kent sont à voir absolument. Les jours qui ont suivi la mort de la princesse Diana en 1997, le palais est devenu le point de ralliement de ses admirateurs, rassemblés par milliers devant les grilles et faisant de l'espace alentour un immense champ de bouquets de fleurs.

Lire la suite

Hyde Park et Kensington Gardens

Hyde Park doit son nom au manoir de Hyde, autrefois situé sur des terres appartenant à l'abbaye de Westminster et réquisitionnées par Henri VIII en 1536, lors de la dissolution des ordres monastiques. Jacques Ier ouvrit le parc au public au début du XVIIe siècle ; Hyde Park devint un des lieux de promenade préférés des Anglais... et des brigands de tout poil. Les vols et les duels devinrent si nombreux que Guillaume III y fit installer 300 réverbères ; Rotten Row fut ainsi la 1re rue d'Angleterre à bénéficier d'un éclairage nocturne. En 1730, la reine Caroline fit construire un bararge sur un affluent de la Tamise, la Wesbourne, pour créer un lac artificiel, la Serpentine. Hyde Park est aujourd'hui un lieu de détente: barque ou natation dans la Serpentine, promenade à cheval le long de Rotten Row. C'est aussi le cadre d'activités moins sportives: au nord-est du parc, à Speaker's Corner (le "coin des orateurs") une loi de 1872 autorise chacun à prendre la parole en public. Les orateurs plus ou moins convaincants, sont particulièrement nombreux le dimanche.
Tout près de Hyde Park, les anciens jardins du palais de Kensington ont été ouverts au public de 1841. Tous les petits Londoniens connaissent la statue de Peter Pan, dont le socle est orné de petits lapins et de fées de bronze, et le Round Pond, où ils font voguer des maquettes de bateaux. L'Orangerie de 1704 était autrefois la salle à manger d'été de la reine Anne. C'est aujourd'hui un café.

Lire la suite

Le Natural History Museum

Le bâtiment néo-roman qui abrite le Muséum d'histoire naturelle date de 1881. Très novateur à l'époque, il témoigne de l'éclectisme du XIXe siècle et des nouvelles techniques de construction mises au point à l'ère victorienne: les animaux et les plantes sculptés sur les arcs et les colonnes dissimulent une armature de fer et d'acier.
Les collections abordent l'écologie, l'histoire de la Terre, l'origine des espèces, l'évolution morphologique de l'homme ; elles utilisent autant les présentations traditionnelles que les technologies les plus récentes comme l'interactivité.
Le musée est divisé en 2 grands départements, la galerie de l'Evolution (Life Gallery) et la galerie de la Terre (Earth Gallery). Le 1er traite de l'écologie au sens large et de l'influence de l'homme sur les différents écosystèmes. Des reconstitutions étonnantes, comme la forêt tropicale, toute bruissante d'insectes, ou les dinosaures s'entre-dévorant, rendent le parcours encore plus passionnant. La galerie de la Terre présente la lente évolution de la planète et l'étendue insoupçonnée de ses richesses naturelles. La simulation d'un tremblement de terre plaira aux amateurs de sensations fortes.

Lire la suite

Le Science Museum

Des technologies antiques à l'exploration de l'espace, de la médecine romaine à la fission de l'atome, le musée des Sciences explore toutes les facettes de la découverte scientifique. Les collections proposent une approche de la découverte scientifique, grâce à des séquences interactives qui permettent au visiteur de refaire lui-même de nombreuses expériences.
La section la plus spectaculaire est sans doute l'aéronautiruqe: des séquences adaptées aux enfants de 7 à 13 ans leur permettent d'expérimenter par eux-mêmes les principes scientifiques de base. Dans la section Exploration de l'espace est exposé un objet quasi mythique, la capsule Apollo 10 qui emporta 3 hommes vers la Lune en mai 1969. On verra aussi une vidéo de l'alunissage qui eut lieu quelques semaines plus tard avec Apollo 11. Plus terre à terre, mais tout aussi instructive, la section Food for Thought révèle l'importance grandissante de la recherche et de la science dans notre façon de nous nourrir. Ici encore, des séquences assistées par ordinateur retracent l'évolution de nos habitudes alimentaires depuis un siècle. Des départements comme les Transports et l'Energie (Power and Land Transport) - évoution des engins à vapeur, des trains, des voitures et des autres moyens de locomotion - ou celui de l'optique - hologrammes, lasers, expériences sur les couleurs - connaissent également un grand succès.
L'aile consacrée au musée historique de la Médecine a été agrandie pour le nouveau millénaire. Elle retrace le parcours de la médecine: de la prothèse dentaire étrusque en passant par la tête égyptienne momifiée jusqu'aux dernières découvertes en biotechnologie.

Lire la suite

Le Brompton Oratory

L'oratoire de Londres a été édifié à la fin du XIXe siècle à l'instigation du cardinal Newman, qui avait fait venir en Angleterre une communauté de prêtre catholiques de la congrégation des oratoriens, fondée à Rome au XVIe siècle. L'église a été consacrée en 1884, la façade et le dôme furent ajoutés quelque 10 ans plus tard.
L'intérieur néo-baroque regorge d'oeuvres d'art, dont 12 statues d'apôtres du XVIIe siècle provenant de la cathédrale de Sienne et un très beau retable de 1693, autrefois dans l'église dominicaine de Brescia. Le retable de la chapelle Saint-Wilfred, du XVIIIe siècle, vient de Belgique.

Lire la suite

Harrod's

En 1849, Henry Charles Harrod ouvrait une petite épicerie sur Brompton Road. La boutique connut rapidement un grand succès et le gamasin, considérablement agrandi, s'installa en 1905 dans ses nouveaux locaux de Knightsbridge.

Lire la suite

Albert Memorial

53-albert-memorial-7.jpg

Albert Memorial a été édifié à la mémoire du prince Albert, époux de la reine Victoria, qui mourut en 1861.

Le Royal College of Music

clavecin.jpg

Le Royal College of Music, fondé en 1882, abrite une belle collection d'instruments anciens, comme ce clavecin de 1531.

Le Memorial to the Great Exhibition

great-exhibiition.jpg

Le Memorial to the Great Exhibition est surmonté d'une statue du prince Albert, qui en fut l'instigateur.

Le Royal Albert Hall

royal-albert-hall.jpg

Le Royal Albert Hall inauguré en 1870, s'inspire de la forme du Colisée.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×