Hampstead

Hampstead, installé sur une colline au nord de la ville, s'est toujours tenu à l'écart de la capitale. Ce petit village georgien resté presque intact est l'un des quartiers résidentiels les plus prisés de la ville. Depuis le XIXe siècle, les artistes et les écrivains en ont fait leur quartier de prédilection.

Dans une rue tranquille de Hampstead, la maison de Keats (1816) permet d'évoquer la vie et l'oeuvre du grand poète et Fanny Brawne, sa fiancée, à travers de nombreux manuscrits et éditions originales. John Keats (1795-1821) vécut ici 2 ans; c'est sous un prunier du jardin qu'il écrivit l'Ode à un rossignol, son poème le plus célèbre.

Le Freud Museum, qui a ouvert ses portes en 1986, est consacré à la vie de Sigmund Freud (1856-1939), le père de la psychanalyse. À l'âge de 82 ans, fuyant les persécutions nazies, Freud vint se réfugier à Hampstead, où il passa la dernière année de sa vie. On voit encore le célèbre divan où il faisait allonger ses patients, dans son cabinet de consultation meublé dans le style viennois. Sa fille Anna, qui a beaucoup travaillé sur la psychanalyse des enfants, a vécu dans la maison jusqu'à sa mort en 1982. Un montage de films de famille, où l'on voit notamment les nazis investissant sa maison de Vienne, montre la vie de Freud sous un jour méconnu.

hampstead.jpg

Londres

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site