Yorkshire

Yorkshire Sculpture Park

Ce musée en plein air occupe les 45 ha d'un parc du XVIIIe siècle. Chaque année, de grandes expositions internationales s'ajoutent à la collection permanente, qui compte des oeuvres de Barbara Hepworth, Sol LeWitt et Mimmo Paladino. Henry Moore (1898-1986); 1er directeur du parc, estimait le grand air et la lumière du jour nécessaires pour apprécier la sculpture.

Lire la suite

Yorkshire Mining Museum

Dans l'ancienne Caphouse Colliery, ce musée donne l'occasion de descendre dans un vrai puits de mine (se vêtir chaudement), à 137 m sous terre, équipé d'un casque et d'une lampe de mineur. Dans certains boyaux, on peut voir des reconstitutions de taille réelle. Le musée décrit les conditions de travail des mineurs de 1820 à nos jours.

Lire la suite

Halifax

L'histoire de Falifax est liée au textile depuis le Moyen Âge, mais la plupart des vestiges de cette industrie datent du XIXe siècle. William Blake en a décrit les "filatures noires et sataniques" dans son poème Jérusalem (1820). Le commerce de la laine aida les Pennines à devenir l'épine dorale industrielle de l'Angleterre.

Jusqu'au milieu du XVe siècle, la production de tissu resta modeste, mais suffisante pour inspirer la Gibbet Law, loi selon laquelle tout voleur de tissu risquait la pendaison. Au bas de Gibbet Street se trouve une réplique de la potence en question. Bien des bâtiments du XVIIIe et du XIXe siècle dovient leur existence aux négociants en laine. La famille Crossley demanda à Sir Charles Barry (1795-1860), architecte du Parlement de Londres, de concevoir l'hôtel de ville. Elle fit aussi dessiner le People's Park par Sir Joseph Paxton (1801-1865), auteur du Crystal Palace. Les négociants en laine vendaient leurs coupons dans l'une des 315 "Merchants' Rooms" du Piece Hall du XVIIIe siècle, oeuvre de thomas Bradley. Le marché de la ville se tient dans l'imposante cour à l'italienne, superbement restaurée, que firent construire les marchands de laine.

Jouxtant le Piece Hall, le Calderdale Industrial Museum évoque une 20aine d'industries de la région, dont l'horlogerie et la confiserie. Des machines textiles fonctionnent sous vos yeux. Le musée Eureka! conçu pour les enfants de moins de 12 ans propose des "aventures du savoir" avec des attractions comme la Bouche géante ou le Mur d'eau. Le Shibden Hall Museum, belle maison datant en partie du XVe siècle, évoque la vie domestique d'un manufacturier prospère du XVIIe-XVIIIe siècle. Dans sa grange (XVIIe siècle) sont rassemblées des voitures à cheval. Des ateliers du XIXe siècle, parmi lesquels une sellerie et une forge, donnent sur la cour pavée.

Lire la suite

Hebden Bridge

Dans cette jolie ville textile du West Ridding, entourée de collines abruptes et de filatures du XIXe siècle, est implantée la dernière fabrique de sabots de GB. À cause de la déclivité, chaque maison est faite de rez-de-chaussée et les 2 niveaux supérieurs forment une autre unité. Pour définir le propriétaire légal de ces lots, il fallut un vote spécial du Parlement.

De Hebden Bridge, on a une belle vue sur Heptonstall, où repose la poétesse Sylvia Plath (1932-1963). Le village a une chapelle méthodiste wesleyenne (1764).

Lire la suite

Charlotte Brontë

Au cours d'une enfance difficile, sans mère, Charlotte (1816-1855), Emily et Anne trouvèrent refuge dans la fiction. Adultes, elles durent travailler comme gouvernantes ou institutrices, mais elles publièrent encore un recueil de poèmes en 1846. Seuls 2 exemplaires de l'ouvrage furent vendus. Charlotte, en revanche, rencontra un vif succès l'année suivante avec Jane Eyre. À la mort de ses oeuvres en 1848-1849, elle se consacra à l'écriture et publia son dernier roman, Villette, en 1852. Elle mourut peu après avoir épousé le révérend Arthur albert Nicholls, vicaire de son père.

Lire la suite

Haworth

Dans les landes sévères des Pennines semées de fermes, Haworth n'a guère changé depuis l'époque des Brontë. Cette ville qui fut le cadre d'un important essor économique vers 1840 (plus de 1 200 métiers à tisser à la main éaient alors en activité) est surtout connue comme berceau de la famille Brontë. Le Brontë Parsonage Museum est l'ancienne maison où vécurent, de 1820 à 1861, Charlotte, Emily, Anne, leur frère Branwell et leur père, le révérend Patrick Brontë. Cette demeure de 1778-1779 a conservé un décor des années 1850. Lettres, manuscrits, livres, meubles et ojets personnels sont exposés dans 7 pièces: la cuisine, la salle d'étude, la chambre de Charlotte, etc. ayant chaussé de bons souliers, retrouvez les promenades favorites de la famille Brontë, du côté de Brontë Falls ou de Brontë Bridge. Non loin de là, Brontë Seat est une pierre en forme de siège.

L'été, le Keighley and Worth Valley Railway, train de l'époque victorienne, traverse Haworth. Il s'arrête à Oakworth Station, où furent tournées des scènes de The Railway Children. La ligne s'achève au musée du chemin de fer (Railway Museum) d'Oxenhope.

Lire la suite

La communauté indienne de Bradford

Des immigrants du sous-continent indien vinrent dans les années 50 travailler dans les filatures de Bradford, mais, avec le déclin de cette industrie, beaucoup ouvrirent de petits commerces. Vers 1975, la région en comptait environ 1 400, dont 1 sur 5 dans la restauration. Ces établissements étaient à l'origine de simples cafés où se retrouvaient les immigrés. La cuisine indienne devenant à la mode, ces restaurants ont prospéré; ils sont plus de 200 à servir des spécialités indiennes épicées.

Lire la suite

Bradford

Si Bradford était déjà une active ville de marché au XVIe siècle, l'ouverture du canal en 1774 stimula encore le commerce. En 1850, c'était la capitale mondiale de la laine à tricot et à tapisserie. Nombre de ses bâtiments officiels ou industriels, bien préservés, datent de cette époque, comme le Wool Exchange de Market Street. Vers 1800, des filateurs allemands s'installèrent dans un quartier appelé aujourd'hui Petite Allemagne où les maisons aux façades sculptées témoignent de la richesse de leurs occupants.

Le National Museum of Photography, Film and Television, fondé en 1983, est consacré à l'art et aux techniques des médias. Il est possible de regarder le programme de son choix (TV Heaven) ou de se voir présentant le journal télévisé. Sur un écran géant IMAX sont projetés des films dans le plus grand format du monde: un voyage dans l'espace, le parc de Yellowstone aux USA ou les débuts des Rolling Stones.

Le Colour Museum présente les techniques de teinture et l'impression sur tissu de l'Egypte ancienne à nos jours (entre autres, un ordinateur qui contrôle la couleur du tissu). Le Bradford Industrial Museum est installé dans une ancienne filature où l'on peut voir fonctionner les métiers. Saltaire, village ouvrier du XIXe siècle, est situé à l'extérieur de la ville. Construit par Sir Titus Salt pour ses ouvriers, il fut achevé en 1873. La 1853 Gallery, dans l'usine principale, expose des oeuvres de David Hockney, né à Bradford en 1937.

Lire la suite

Leeds

La 3e ville d'angleterre fut au sommet de sa prospérité à l'époque victorienne, ce dont témoignent les arcades commerçantes. C'est la reine Victoria qui inaugura en 1898 l'hôtel de ville, conçu par Cuthbert Brodrick. Ville industrielle, Leeds se signale aussi par l'Opera North, truope du théâtre The Grand, l'une des meilleures du pays.

La City Art Gallery conserve une belle collection d'art britannique du XXe siècle et des taleaux du XIXe siècle dont des oeuvres d'Atkinson Grimshaw (1836-1893), natif de la région. Parmi les oeuvres françaises de la même époque sont expoqsées celles de Signac, Courbet et Sisley. Le Henry Moore Institute (1993) est consacré à la sculpture de toutes les époques. Il comporte salle de lecture, centre d'étude, bibliothèque et vidéothèque, salles d'exposition et documents relatifs à Henry Moore et à d'autres sculpteurs d'avant-garde.

L'Armley Mills Museum, établi dans une filature de laine du XIXe siècle, retrace, à l'aide d'objets, d'enregistrements et de modèles de vêtements d'ouvriers du XIXe siècle, l'histoire de l'industrie du prêt-à-porter à Leeds.

Le développement des quais de l'Aire a attiré 2 musées. Les collections du Royal Armouries Museum, qui doit ouvrir en 1996, proviennent de la Tour de Londres: armes et armures du monde entier sont évoquées par des démonstrations, des films, la musique et la poésie. Le Tetley's Brewery Wharf comporte un musée: 3 visites guidées par jour permettent de découvrir la brasserie et, entre autres, d'immenses chevaux qui étaient utilisés pour livrer la bière.

Les enfants ne seront pas non plus en manque de distractions. Le Tropical World comprend des bassins cristallins, une forêt tropicale humide, des papillons et des poissons tropicaux. Quant au parc de la Temple Newsam House, il abrite une ferme et un élevage d'animaux rares; cette demeure Tudor XIIe possède un remarquable mobilier Chippendale.

Lire la suite

Harewood House

Cette demeure d'allure palladienne conçue par john Carr en 1759 est la résidence du comte de Harewood dans le yorkshire.

Sa décoration intérieure fut réalisée par Robert Adam et l'incomparable mobilier du XVIIIe siècle fait sur mesure par Thomas Chippendale (1711-1779), natif du Yorkshire. La belle collection de peinture italienne et anglaise rassemble des oeuvres de Reynolds et de Gainsborough, et 2 salles récentes d'aquarelles. Dans le parc, dessiné par Capability Brown, le Harewood Bird Garden est peuplé d'espèces locales ou exotiques, ainsi que d'espèces en voie de disparition.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site