Les Lowlands

Si l'image de l'identité écossaise s'enracine dans des traditions d'origine celte propres aux Highlands, le sud du pays, anglo-saxon, en a toujours été la partie la plus peuplée et le moteur économique. Après avoir assuré la richesse agricole de l'Ecosse, les Lowlands en constituent aujourd'hui le grand pôle industriel et commercial.

Leur voisinage avec l'Angleterre a fait des Lowlands le creuset de l'histoire écossaise. Pendant des siècles après la construction par les Romains du mur antonin entre les golfes du Forth et de la Clyde, des combats y firent rage et les châteaux qui parsèment les collines des Borders témoignent de la difficulté à habiter un territoire convoité par des voisins belliqueux. Les remparts de Stirling Castle ne dominent pas moins de 7 champs de bataille différents où les Ecossais défendirent leur indépendance.

Les ruines d'abbayes comme celle de Melrose rappellent également les risques d'une situation à proximité de l'Angleterre. Le commerce de la laine fondé par leurs moines prospère cependant toujours à Peebles et Hawick.

Au nord des Borders, Edinburgh, capitale culturelle et administrative de l'Ecosse, s'étend près du Firth of Forth. Avec ses places georgiennes dominées par une forteresse médiévale, c'est une des plus élégantes villes d'Europe. Tandis que les arts et la littérature fleurissaient aux XVIIIe et XIXe siècles à Edinburgh, Glasgow, devenait la 2e cité commerciale de GB après Londres. Son port, l'amélioration du moteur à vapeur vers 1840 par James Watt et les richesses minières de la région lui permirent de développer une puissante industrie.

Ces 2 villes ont conservé leur dynamisme. Alors que Glasgow est présentée comme un exemple de reconversion économique réussie, Edinburgh organise chaque été l'un des plus grands festivals artistiques d'Europe.

lowlands.gif

http://royaume-uni.e-monsite.com/blog/les-lowlands/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×