Histoire de la Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne s'est constituée en nation dès le VIIe siècle, quand les tribus anglo-saxonnes ont assuré leur prééminence après avoir absorbé les influences celtiques et romaine. Les Vikings envahirent le pays plusieurs fois; finalement les Normands vainqueurs à Hastings en 1066, l'emportèrent. Au cours de des siècles, les cultures très différentes des Normands et des Anglo-Saxons se sont mêlées sur l'île et ont donné naissance à la nation anglaise actuelle. Pendant 4 siècles, les rois anglais ont organisé sans grands résultats des expéditions vers l'Europe; leur domaine s'est en revanche enrichi de l'Ecosse et du pays de Galles. Les Tudors ont consolidé ces possessions et jeté les bases de la puissance commerciale de la §GB. Henri VIII s'est rendu compte le 1er de l'enjeu capital que représentait la suprématie sur les mers et, sous le règne de sa fille, Elisabeth Ire, les marins anglais ont commencé à sillonner les océans, entrant souvent en conflit avec les Espagnols. La défaite de l'INvincible Armada en 1588 confirma la puissance maritime de la GB. Le XVIIe siècle a été une période très troublée, avec notamment la guerre civile de 1641. En 1707, la signature de l'Acte d'union marque l'unification de toute l'île et la création d'un 1er gouvernement représentatif. À la fin des guerres napoléoniennes, en 1815, la GB était la plus grande puissance commerciale du monde. L'industrialisation a permis un véritable bond en avant, et à la fin du XIXe siècle un empire colossal était constitué, face à l'Europe et aux Etats-Unis fraîchement apparus sur la scène mondiale. La GB a joué un rôle important pendant les 2 guerres mondiales, puis son influence a décliné. Dans les années 70, presque toutes les colonies sont devenues des Etats indépendants, membres du Commonwealth.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×